Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

TREGASTELL

  • BRO DREGER, MA BRO

    Tregor.jpg

  • TREGASTELL

    TREGASTEL.jpg

  • Côte de Granit rose : la commune nouvelle s’appellera Perros-Guirec

    Les quatre maires des communes de Perros-Guirec, Louannec, Saint-Quay-Perros et Trégastel, se sont mis d'accord sur le nom de la commune nouvelle. Ce sera Perros-Guirec.

    Les quatre communes s’appelleront désormais : Perros-Guirec (©Capture d’écran)

    L’annonce du projet de fusion entre de Perros-Guirec, LouannecSaint-Quay-Perros et Trégastel a été annoncé le 5 avril. Depuis, les discussions vont bon train. Notamment sur le nom qui sera donné à cettecommune nouvelle. Il vient d’être choisi  comme l’expliquent les élus dans un communiqué : 

    Suite aux questions pressantes de nombreux habitants et afin de faciliter les communications futures, les élus ont décidé de choisir Perros-Guirec comme nom de la commune nouvelle si elle est créée »,

    Raison invoquée :

     La notoriété nationale voire internationale de Perros-Guirec a guidé ce choix »

    Et de prévenir :

    « Chaque commune gardera sa signalétique et ses flèches directionnelles propres, à l’instar de La Clarté et de Ploumanac’h . Chacune des trois autres communes bénéficiera pleinement de l’importante exposition médiatique et promotionnelle de Perros-Guirec. Le développement de la notoriété et l’attractivité de Ploumanac’h ces trois dernières années atteste de la pertinence de ce choix ».

    « Une excellente santé financière »

    Lundi 9 avril au Palais des congrès de Perros-Guirec, Thierry Connan de Côtes-d’Armor Développement a présenté la démarche et le calendrier de création d’une commune nouvelle à l’ensemble des élus, des directeurs et des chefs de service des quatre communes. « De nombreux échanges ont permis d’expliquer et de préciser les objectifs et les conditions de ce projet structurant pour le développement de nos communes et le renforcement de la qualité de vie de leurs habitants », indique la municipalité perrosienne.

     Il a également été présenté des tableaux budgétaires qui démontrent l’excellente santé financière de chacune des communes et leur bonne capacité d’investissement renforcée par les garanties en dotations de l’État apportées par la création de la commune nouvelle ».

    Car la commune nouvelle conservera ses dotations de fonctionnement pendant trois, avec en plus, un bonus de 5 %.

    Des réunions publiques

    Les maires des quatre communes ont décidé d’appeler la commune nouvelle Perros-Guirec. (©Le Trégor)

    L’heure est aujourd’hui aux études : aspects sociaux, financiers, organisationnels… D’ici la fin de l’été, les principales bases de la commune nouvelle seront posées afin de trancher en faveur ou non de sa création. Chaque conseil municipal des communes concernées devra voter. Si le feu vert est donné, la commune nouvelle sera créée au 1er janvier.

    Lundi 16 avril 2018, un premier comité de pilotage se réunira pour préparer les ateliers thématiques et les réunions publiques des prochaines semaines.

    A lire également : Perros-Guirec épouse ses voisines 

     

  • Trégastel. Un conseil municipal sous tension

    Des administrés ont une fois de plus manifesté leur opposition sur les grands dossiers, samedi matin, avant que ne débute le conseil municipal de Trégastel.

    Pancartes, affiches placardées sur les vitres de la salle du conseil : à Trégastel, des opposants ont mis la pression sur l’équipe municipale, samedi matin. (©Lise Muzellec)

    De la fermeture du CMB et de la Poste au projet de réaménagement de Sainte-Anne, des administrés de Trégastel n’ont de cesse de manifester leur opposition aux choix de l’équipe municipale sur les grands dossiers. S’y ajoute maintenant la fusion surprise – annoncée mercredi – de la commune avec ses voisines Perros-Guirec, Saint-Quay-Perros et Louannec.

    Samedi matin, à l’heure du conseil municipal, ils ont donc accompagné les élus en brandissant bien haut des pancartes.

    Le maire Paul Droniou a vite remis de l’ordre en rappelant les règles :

    Les spectateurs n’ont pas le droit d’intervenir ni de se manifester d’une quelconque manière mais ils sont les bienvenus.

    Reste que dans ce contexte tendu, des gendarmes étaient présents à l’extérieur. « Vous avez appelé les gendarmes ? », ont lancé au maire les élus de l’opposition, interloqués. « Non, je n’ai rien appelé du tout. Mais ils n’ont pas le droit d’entrer dans la salle car le port d’arme est interdit à l’intérieur », a répondu Paul Droniou.

    Retrouvez l’intégralité du conseil municipal dans notre prochaine édition.

    S’il est possible pour tout citoyen d’assister au conseil municipal, il est interdit d’intervenir, a rappelé le maire de Trégastel. (©Lise Muzellec)
  • La Poste est fermée

    Sans titre.jpg